Utiliser WordPress comme plateforme de développement

Wordpress est encore bien trop souvent perçu par les gens comme un simple moteur de blog. Certe, il couvre cette fonction à merveille et c’est pour cela qu’il est la référence en matière de CMS pour les bloggers. Cependant, il est aujourd’hui devenu beaucoup plus qu’un simple outil de publication d’articles et c’est pourquoi chez MBA, nous en avons fait notre socle privilégié pour la réalisation de nos solutions Web depuis 2012.

WordPress est encore bien trop souvent perçu par les gens comme un simple moteur de blog. Certes, il couvre cette fonction à merveille et c’est pour cela qu’il est la référence en matière de CMS pour les bloggers.

Voir quelque chiffres à propos de la plateforme WordPress.

Cependant, il est aujourd’hui devenu beaucoup plus qu’un simple outil de publication d’articles et c’est pourquoi chez MBA, nous en avons fait notre socle privilégié pour la réalisation de nos solutions Web depuis 2012.

Fini les préjugés…

On entend encore trop souvent les gens parler de WordPress comme un outil pour « créer son blog ». Il est vrai que dans la plupart des cas – ce qui explique en partie son succès énorme et le nombre de site tournant sous WP – il est utilisé à des fins de publication d’actualités au sein de blog ou de sites d’informations.

Mais WordPress c’est bien plus que ça. WordPress c’est une énorme communauté d’utilisateurs mais également de développeurs. Les créateurs de WP ont tout fait pour donner aux développeurs un ensemble d’outils permettant d’étendre et de customiser le socle WordPress standard en créant des thèmes et des plugins personnalisés.

Un répertoire de plugins et de thèmes  gratuits énorme

La plateforme WordPress.org héberge le repository officiel des thèmes et plugins WordPress. On y trouve une multitude d’extensions gratuites, plus ou moins utiles, et plus ou moins complexes.

Il est possible par exemple de trouver des solutions complète de gestion de newsletter, de création de formulaires, de gestion de parc immobilier, ou encore de gestion d’événements…

Ainsi, d’un simple « blog », on voit rapidement qu’on peut basculer à un site d’information bien plus évolué où l’on peut bien segmenter son contenu et ses fonctionnalités.

Créer ses pages et ses rubriques

WordPress ne permet pas seulement l’ajout de contenu chronologique mais permet bien entendu la création de pages hierarchisables.

Pour permettre l’accès à ces pages, WordPress gère très finement le contenu de menus, sidebars, widgets… le tout permettant de se construire des sites à arborescences parfois assez poussés.

Cette gestion de pages ouvre énormément de possibilité et on est alors bien obligé de ne plus réduire l’outil WP à un moteur de blog. On est bien ici en présence d’un vrai CMS, et ça ne s’arrête pas la…

Les Custom Post Types, les custom taxonomies et les Custom Fields

La véritable boite à outil WordPress qui va permettre d’en faire plus, c’est l’API de développement. WordPress propose en fait plusieurs API sur lesquelles les développeurs peuvent baser leurs thèmes ou plugins afin d’améliorer les comportements par défaut du socle.

La grande force de tout ça, c’est que l’on va pouvoir très simplement ajouter à WordPress de nouveaux types d’objets. Ces objets, au même titre que les articles et les pages, seront entièrement manipulables dans l’administration WordPress.

Ainsi, gérer des « biens immobiliers », des « magasins », des « produits », possédant leurs propres caractéristiques et leur propres taxonomies (catégories, mots-clés) est un jeu d’enfant.

L’administration de ces nouveaux objets s’intègre parfaitement à l’interface existante et les principales manipulations sont réalisables de la même manière que pour les articles et les pages (Ajout, listing, modification, brouillon, corbeille, suppression…)

Sur le site, des templates personnalisés pour afficher le contenu

Gérer et administrer le contenu c’est une chose, mais encore faut-il pouvoir l’afficher, et si possible joliment !

WordPress fait fort à ce niveau là puisque via son mécanisme de gestion de template par défaut, vous allez pouvoir obtenir sans le moindre effort une page d’archive (listing) et un modèle de fiche pour vos objets.

Ces modèles par défaut ne seront pas satisfaisant car ils sont dédiés à l’affichage d’articles (Titre, contenu, post meta, date, auteur…) et devront être adaptés ou remplacé par des templates personnalisés.

Mais voilà, aucune limite ici, sauf l’imagination. Il est complètement possible de créer ses écrans personnalisés et de les brancher sur le moteur WordPress afin d’en remonter le contenu pour affichage, créer des moteurs de recherche, effectuer des liens entre contenus…

Conclusion

WordPress est donc un moteur de blog qui ne laisse plus de doute sur son efficacité et son ergonomie. Il faut donc savoir qu’il permet bien plus qu’une gestion d’articles et peut devenir une plateforme de gestion de contenu bien plus complexe qu’il n’y paraît.

Les récentes fonction « multisite » et les améliorations de l’interface graphique de la version 3.8 viennent renforcer ce sentiment .

Dans de prochains articles, j’entrerai plus en détail sur les différents outils disponibles pour les développeurs et les capacités techniques de WordPress.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *